Nul besoin d'être spécialiste pour apprécier un chant d'oiseau, ou s'étonner d'une phrase d'un merle noir ou d'un rossignol. La nature nous ouvre les oreilles, elle est une voie royale pour accéder aux musiques les plus inouïes. Premier compagnon de cette nature qui nous environne, l'oiseau, de ses chants spontanés aux multiples variations, libre de toutes esthétiques, est musique à l'état sauvage.

Notre création musicale revient aux sources-même du matériau des chants d’oiseaux. Trois ornithologues réputés ont nourri nos premières démarches : Jean ROCHÉ, pionnier du genre, qui a écouté et transcrit les chants d’oiseaux avec Olivier Messiaen, Pierre PALENGAT, spécialiste de la prise de son et de la vie des oiseaux, éditeur de CD, et Bernard FORT, musicien et ornithologue qui travaille depuis longtemps sur la musique électro-acoustique en espace naturel.

Ce projet s'inspire de chants d'oiseaux de toutes natures mais également d’œuvres de compositeurs inspirés par les oiseaux (Stravinsky, Mozart, Debussy, Messiaen, Charlie Parker, Oum Kalsoum…), en les décomposant / recomposant librement, en trouvant des suites imaginaires, des réponses en miroir, des intro-ductions, des environnements inédits, etc …

Pour cette création, un nouvel orchestre, réunit six musiciens compositeurs et improvisateurs : le trio de La Forge : François Raulin (piano), Pascal Berne (con-trebasse), Michel Mandel (clarinettes), et trois musiciens invités : Bernard Fort (électroacousticien, ornithologue), Guillaume Roy (alto), Jean-Marc Quillet (per-cussions).

Bernard Fort est associé sur scène pour son travail de spatialisation et de créa-tion d'électro-acousticien, de même pour ses capacités de diffusion sonore en espace naturel pour des concerts éventuels en extérieur ; Guillaume Roy pour ses talents d’improvisateur et sa connaissance de la musique du XXème siècle ; Jean-Marc Quillet pour sa virtuosité ludique et hors normes, et pour sa connaissance des percussions classiques, jazz et contemporaines.

Ce nouveau sextet est construit dans un souci de cohérence orchestrale et d'ou-verture sur une palette sonore aux couleurs contemporaines très variées, dans les compositions originales comme dans l’improvisation.